yzf600-R6.com
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: cr apres ma premiere épreuve du Mans  (Lu 1548 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
morgan#46
Tricycle
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 23


morgan062@hotmail.fr
Voir le profil
« le: 24 Avril 2007 à 12:10:12 »

Le week-end du 24 - 25mars j’avais rendez-vous pour la première épreuve du championnat junior Pirelli.

Mercredi 21 mars, nous prenons la direction du mythique circuit du Mans vers 15heures. Sur la route nous rencontrons la neige et nous faisons la découverte du viaduc de Millau, très sympa à voir de nuit.
Je dois vous avouer que je suis un peu inquiet car je n’ai pas pu effectuer beaucoup d’essais cet hiver, alors je verrai bien.

12 heures plus tard, vers 3heures du matin nous arrivons sur le site, où nous passerons la nuit.
Au réveil, nous entrons dans le circuit pour nous y installer et prendre possession de notre box partagé avec 3 autres pilotes.
Au cours de cette journée, après avoir fini de tout installer, mon père prépare la moto pour les premiers essais du vendredi, tandis que moi j’observe quelques pilotes rouler comme Sébastien GIMBERT avec sa R6 de mondial.

Vendredi 23 mars :

J’enfile ma nouvelle combinaison ainsi que mes nouvelles bottes et  je pars pour 10 tours de circuit sur le sec. Je suis assez content de cette première séance avec un chrono de 1.51  mais il faut  sérieusement travailler sur les suspensions qui remontent trop vite et le braquet qui lui est trop court. Le temps tourne à la pluie juste avant ma séance de l’après midi et la piste devient très grasse. Je préfère regarder mes concurrents rouler plutôt que de risquer me faire mal et d’abîmer le matériel, vu que j’ai une seule moto à ma disposition pour toute la saison. En plus de cela il me reste des séquelles d’une chute effectuée sur le parcours du Lycée.
Le soir, Eric DELCAMP passe dans notre box et me fait un nouveau réglage de suspensions. Vers 19h, Christophe arrive sur le circuit en moto pour passer le week-end avec nous afin de nous donner un coup de main sur le plan mécanique et il en a profité pour me rapporter mon nouveau casque arrivé chez lui  la veille.

Samedi 24 mars, les qualifs :

Après une bonne nuit de sommeil, c’est déjà l’heure de la première séance de qualifications, je prends un bon petit déjeuner, je remets mon cuir et je vais dans le box finir de me préparer. 11H arrive, c’est l’heure d’aller sur la piste, je pars tranquillement en effectuant mes 2 tours de chauffe, puis dans mon troisième tour, je perds ma lentille de contact droite, j’essaie d’effectuer deux ou trois tours dans de telles conditions mais j’y renonce vite et je rentre au box pour mettre une nouvelle lentille. Pendant les nombreuses et précieuses minutes passées dans le box,  les chronos de mes concurrents descendent, il va me falloir mettre du gros gaz
pour effectuer un bon chrono.
 Je repars sur la piste, et je fais quelques tours pour me mettre dans le rythme, au moment de prendre une roue pour faire un chrono je perds bêtement l’avant au chemin au bœuf. La moto finira bien froissée, et en plus je me fais de nouveau mal au genou, il m’est alors impossible de repartir, et je dois attendre là toute la fin de la séance sur le bord de la piste. Je dois me contenter d’une 16ème place sur la grille avec un temps de 1.49.9.


Mon père et Christophe passeront tout l’après midi à remettre la moto en état pendant que moi je réfléchis à comment je vais pouvoir gagner des secondes pour la séance de qualifications du dimanche matin. En fin d’après midi, Steph et ses enfants nous rejoignent sur le circuit.


Dimanche 25 mars :
 
Le dimanche matin, je m’aperçois qu’il a plu une bonne partie de la nuit et que la piste est détrempée. Je décide tout de même de partir en pneus pluie même si je sais que je risque fort de rester 16ème sur la grille. J’effectue une séance prudente en découvrant la piste avec les pneus pluies Pirelli et j’en profite pour vérifier que la moto fonctionne correctement.
Ensuite Arnaud Vincent vient très gentiment me donner des conseils pour ma position et pour ma course.
Entre 12H30 et 13H c’est l’ouverture de la voie des stands et la séance des dédicaces. Un moment toujours sympathique qui nous permet de rencontrer les spectateurs qui viennent nous encourager, et d’autres qui nous découvrent.
Après ce moment de détente, je me prépare pour mon warm-up de 14H. Nous partons tous en pneus pluie, mais la piste est presque sèche, alors je préfère y aller tranquille pour ne pas abîmer de trop mes pneus pluie.
Ensuite je mange mon plat de pâtes, tout en buvant de l’eau pour m’hydrater pour la course. Je regarde des courses comme les 1000 et les 125 puis je me prépare pour ma final à 17H35.

Ma course :
Christophe et mon père aidés de Yann et de sa copine m’accompagnent sur la grille de départ. Ils me mettent les couvertures de chauffe et je me concentre avant mon départ.
Le moment de la course est venu j’effectue un tour de chauffe et me replace sur la grille et j’attends le feu vert.
Le départ est donné et je me loupe en effectuant un petit lever ce qui m’oblige à soulager la poignée de gaz.
Au Dunlop, première grosse frayeur, trois pilotes s’accrochent et je réussis in extrémiste à me faufiler.  

Ensuite je prends un départ correct, je suis très rapidement dans mes chronos de la veille au troisième tour, j’améliore de plus de 1s mon temps mais après le 4ème tour mon genou droit me fait de plus en plus mal et il met impossible de prendre appui dessus et surtout j’ai de grosses difficultés à pousser sur le cale pied droit, je compense avec les bras, mais je ne suis pas du tout à l’aise. J’essaye de m’accrocher, et je remonte jusqu’à la 11ème place, mais en fin de course la douleur est trop importante, je préfère lâcher prise et je finis à la 13ème place.

Je suis déçu de ma place et je me promets de revoir ma position dès l’épreuve de Lédenon, les 14 et 15 avril.

Je tenais à remercier Eric Delcamp, Arnaud Vincent pour ces précieux conseils, les familles venues me soutenir tout particulierement Daniel et sa famille, toutes les personnes du box 36, toutes trop sympa et sans oublier Steph et  Totof venus aider mon père  pendant le week-end.
Un grand merci aux sponsors qui me font confiance.

Ensuite un nouveau périple de 1100 km nous ramène à Cagnes sur Mer.
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Page générée en 0.067 secondes avec 21 requêtes.